la vraie nature du 48CC